Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les belles âmes de Madagascar

Publié le par David Cancouet

Un petit article pour rendre hommage à toutes ces personnes de bien, qui œuvrent avec abnégation pour améliorer la vie à Madagascar.

La situation sociale, économique et politique est très difficile à Madagascar, le pays est enchaîné aux intérêts économiques des grandes puissances. La classe politique est corrompue, l'argent est capté et reste entre les mains de quelques nantis.

La société malgache reste cependant assez joyeuse, les malgaches sont comme de grand enfants. L'enfance est très heureuse dans les campagnes, les enfants jouent beaucoup tous ensemble, dans l'insouciance, et c'est heureusement une bonne base pour la société.

En ville on voit émerger une classe moyenne très occidentalisée, à tel point qu'entre la ville et la campagne, c'est comme deux pays différents.

A la campagne, le pays est comme abandonné à lui-même, délaissé par l'état qui capte et garde l'argent, sans le redistribuer.

L'enseignement est dans une situation très problématique, l'état recrute très peu d'enseignants, les classes sont surchargées (en moyenne 50 à 60 élèves, jusqu'à la classe de troisième, ensuite les enfants repartent travailler aux champs, et les classes ont des effectifs d'environ 40 élèves).

Les enseignants doivent se battre pour toucher leur salaire, qui n'est versé qu'une fois sur deux.

Il y a beaucoup de dépit, pas de projet, pas d'espoir, la situation se dégrade doucement, l'alcoolisme, les vols et les agressions sont de plus en plus fréquents.

Dans ce contexte difficile, nombre de personnes se résignent à vivre une vie plutôt individualiste tournée vers la survie, avec le petit commerce ou les travaux des champs, sans vision à long terme. Beaucoup se contentent de répéter.

Et puis, parmis la masse, quelques humbles héros, qui travaillent à faire avancer les choses, à faire pencher la balance du bon coté.

Tel Cinthya, infatigable sage femme au grand coeur, Tafita prof de français au collège tellement dévoué à ses élèves, ou encore Anta qui travaille sans compter pour l'association SEECALINE qui s'occupe de la nutrition des petits et tous petits.

Merci à eux, pour leur courage, leur abnégation, leur joie, ça réchauffe le cœur. Et à tant d'autres que nous n'avons pas croisé.

Ce fut de merveilleuses rencontres.

Cinthya tout sourir (avec un bébé dans les bras), Anta qui nous présente son association, et Tafita tellement dévoué
Cinthya tout sourir (avec un bébé dans les bras), Anta qui nous présente son association, et Tafita tellement dévoué
Cinthya tout sourir (avec un bébé dans les bras), Anta qui nous présente son association, et Tafita tellement dévoué

Cinthya tout sourir (avec un bébé dans les bras), Anta qui nous présente son association, et Tafita tellement dévoué

Commenter cet article