Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

"Trois femmes puissantes"

Publié le par Lili

Cynthia et ses infirmières assistantes. (Et désolé pour le président au dessus car il ne mérite vraiment pas d'être affiché)

Cynthia et ses infirmières assistantes. (Et désolé pour le président au dessus car il ne mérite vraiment pas d'être affiché)

Bonjour à tous !

Tout d'abord, je me permet de vous rappeler notre soutien à la bibliothèque, voici le lien de la page ULULE pour un petit don :

http://fr.ulule.com/bibliotheque-dambohitrakely/

(Le titre de l'article m'a été inspiré par un très bon livre, qui m'a beaucoup marqué,

"Trois femmes puissantes" - Prix Goncourt 2009 Poche, de Marie NDiaye )

Voici un article sur trois « femmes puissantes » de trois générations différentes, très actives, généreuses et pleines de dévouement pour les leurs et, dont le métier prend les trois quarts de leur vie : Je vous présente Pascaline, Cynthia et Anta qui, de par leurs actes, sont comme des gouttes d’eau certes, mais précieuses, dans un océan!

Toutes les trois travaillent à coté de Soavinimérina.

Je vous présente tout d’abord Pascaline dont on vous a déjà parlé :

Pascaline est une jeune institutrice de 28 ans pleine d’entrain et d’énergie qui vit à Antokomaro à un kilomètre de Ambohitrakeli et trois de Soavinimerina , elle est aussi la directrice de la petite école catholique de Soavinimerina ; « Notre dame du mont Carmel », où elle enseigne à une classe de plus de 50 élèves !

En parallèle, elle étudie le Français à « l’Alliance Française ». Chaque année, elle y prépare le concours de français où elle convoite le premier prix, qui est un voyage à Paris. Lors de notre séjour à la bibliothèque, justement Pascaline le préparait. Nous avons pu l’aider par de nombreux cours.

On a passé beaucoup de temps avec elle, elle nous a beaucoup aidé à la bibliothèque, c'est une très bonne traductrice. Elle nous a aussi fait visité la région.

Actuellement, elle vit avec sa famille dont ses parents et ses frères sont agriculteurs, ils cultivent du riz, du manioc, des ananas et du maïs ainsi que d’autres légumes, ils élèvent des oies, des poules, des canards et des zébus dit : « Ombi » ici. Elle n’a pas de vie de famille à elle, ce qui ici est plutôt rare à son âge : un jour elle m’a dit, qu’elle n’a pas de temps pour cela !

Elle est l’ainé de deux frères et deux sœurs, dont une a mis au monde un petit garçon lors de notre passage. Sa sœur mariée vit ailleurs mais ce sont les frères qui héritent de la ferme et des terres.

Pascaline...
Pascaline...Pascaline...

Pascaline...

Petite interview de Pascaline sur le chemin de l'école...

Voici maintenant un peu de la vie de Cynthia qui a 35 ans, elle est sage-femme à Soavinimerina.

Elle est super cool, très souriante et toujours détendu, et disponible pour nous et pourtant : Il n’y a que trois lit pour recevoir plus de 30 accouchements par mois (* il y a une petite erreur dans la vidéos, par mois et pas par jours), parfois la dernière arrivée n’a pas de lit alors on trouve un système D. Elle a ses élèves-assistantes mais pas de remplaçante pour faire son travaille en son absence, ce qui l’oblige à être le moins possible absente et jusqu’à même dormir plus de trois nuits d’affilées sur place. Au pire des cas elle a bien formé ses assistantes qui savent se débrouiller, si besoin avec des conseils par téléphone.

C’est une femme passionnément dévouée. Depuis environs vingt ans elle se consacre à son travail avec abnégation, c’est comme une vocation qu’elle vit en donnant tout son temps à bras ouverts et de tout son cœur ! Parfois, lorsque je passe la voir, il y a ses enfants qui sont là : Ando, Kanto et Mithya, ainsi elle peut les voir plus souvent, elle mange par terre sur le pousse une fameuse assiette de riz rouge. Elle m’accueille avec un grand sourire et quand je lui demande si elle n’est pas en colère de cette situation, elle me répond qu’elle aimerait que le gouvernement donne plus de moyens afin d’avoir du meilleur matériel mais que tout le temps passé ici lui est inspiré par la « Fihavanana »(fraternité en malgache, avec les notions de pardon et d'amour universel). Elle doit aussi gérer certaines complications gynécologiques, comme les abcès mammaires et doit vacciner tous les enfants de la polio, s’occuper du planning familiale et des activités extra scolaires, ce dont elle a du mal faute de temps, du coup elle envoie les enfants à la bibliothèque lorsqu’il y a des bénévoles.

Un petit tour au centre de santé "maternité" de Soavinimerina.

Voici une petite interview de Cynthia devant la bibliothèque à ambohitrakely

Et voici la suite...

Coucou Cynthia
Coucou CynthiaCoucou Cynthia
Coucou CynthiaCoucou Cynthia

Coucou Cynthia

Et puis voici Anta, c’est une femme de 63 ans qui est employé par l’ONG: « Sékaline » qui s’occupe du bon suivi de la croissance des enfants elle est très dévouée à cette tâche et soucieuse de la bonne santé des enfants, jamais elle ne se lasse de donner de la douceur et d’être attendrie par les petits bébé qu’elle doit peser et mesurer chaque jour (plus de huit petits enfants par jour jusqu’à l’age de six ans!) Elle parle très bien français. C’est son travail depuis longtemps de suivre chacun d’eux car il y a beaucoup de problèmes de mal nutrition et de sous nutrition ; beaucoup de bébé sont en sous poids dès le plus jeune âge, elle donne aussi des conseils sur l’alimentation et sur comment allaiter, elle prête à cette ONG une pièce au rez de chaussé de sa maison, avec tout le matériel adéquat et des panneaux d’affichages où sont inscrits les valeurs nutritives des aliments…

On ne trouve pas cette association partout et là où elle n’est pas, il n’y a personne pour suivre l’évolution de la croissance des enfants, comme elle le fait !

Malgré ses demandes, il n’y a encore personne de prévue pour la remplacer, et elle ne sait pas quand elle va s’arrêter, par acquis de conscience professionnel, peut être jamais.

Ici c’est ainsi, et il n’y a pas le choix, mais malgré tout, certains font avec, et ils prennent leur mission à bras le corps et le font de tout leur cœur avec dévouement !

Dans un univers pareil, avec beaucoup de difficultés sur tous les plans, matérielles et financières, peu de personnes compétentes et très peu d’aides, à leur degré, on peut dire que se sont trois femmes puissantes !!

Anta en pleine action....
Anta en pleine action....
Anta en pleine action....

Anta en pleine action....

Commenter cet article

Michelle Morin 14/06/2016 21:20

Quels beaux portraits ! Merci de nous les faire découvrir...