Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A l'assaut du chateau de champagne

Publié le par David

Durant le mois passé chez Karl, nous avons pris trois jours pour une belle randonnée dans les montagnes du Drakensberg. 

On a passé pas mal de temps avec Karl pour définir un itinéraire, les cartes ici ne sont pas toujours précises, mais Karl connaît ces montagnes comme sa poche.

Après vérification de la météo pour les trois jours à venir, les orages sont violents par ici, on prend donc le départ le samedi 29 octobre au matin.

Au programme, un premier jour d'approche, avec une nuit au "Keith bush camp", à 2150 mètres d'altitude. Le deuxième jour, on grimpe au sommet, puis on redescend vers la "Zulu cave" pour dormir, et le dernier jour, on clos la boucle, avec un passage par la "stable cave".

Le départ se fait dans le brouillard, nous montons dans les nuages, une petite pluie fine nous mouille doucement, et l'on voit à 10 mètres.

Première Montée dans le brouillard.
Première Montée dans le brouillard.

Première Montée dans le brouillard.

Vers midi, les premières trouées sont au rendez vous, qui laissent apparaître quelques imposants sommets et de belles prairies.

A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne

Le soleil finit même par percer, on arrive au Keith "bush camp", vers 14 heures 30, on a pas traîné. Au programme, sieste au soleil cet après midi et séchage des chaussettes. 

A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne

Il faut se trouver un coin tranquille pour poser la tente, nous sommes tout près de la frontière du Lesoto et il arrive que certains voyageurs se fassent attaquer par ici. On est pas super rassuré, on se trouve un petit coin sous les arbres. La chape de nuages est de retour en soirée, on s'endort quand même au chaud sous les duvets vers 19 heures.

A l'assaut du chateau de champagne

Le lendemain, levés vers 5 heures 30, une grosse journée de marche nous attend, avec 1500 mètres de dénivelé, et une première ascension de plus de 900 mètres, vraiment raide, le "Grey pass". Des petites antilopes nous observent un peu plus haut. Bonne nouvelle, il fait grand beau, pas un nuage dans le ciel, youpi. Le temps de plier la tente et de manger un peu, on démarre un peu tard vers 7 heures 30.

 

Une belle ascenscion nous attend....
Une belle ascenscion nous attend....
Une belle ascenscion nous attend....

Une belle ascenscion nous attend....

Le soleil joue avec les montagnes sur la première partie de l'ascension, il finit par sortir triomphant.

A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne

Le "Grey pass" est long et dur, Aurélie est à la traîne, pas très en forme ce matin, presque 4 heures de montée.

Le mur final est impréssionant, on le contournera par la droite.
Le mur final est impréssionant, on le contournera par la droite.
Le mur final est impréssionant, on le contournera par la droite.
Le mur final est impréssionant, on le contournera par la droite.
Le mur final est impréssionant, on le contournera par la droite.

Le mur final est impréssionant, on le contournera par la droite.

En face les crêtes sont acérées

En face les crêtes sont acérées

Le "Grey pass" nous conduit jusqu'à un plateau à plus de 3000 mètres d'altitude, les vautours sont aux rendez vous ainsi que de beaux chevaux sauvages qui paissent paisiblement.

A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne

Un petit ruisseau coule tranquillement, on se recharge en eau...

ça va mieux pour Lili.
ça va mieux pour Lili.

ça va mieux pour Lili.

On se dirige alors vers le sommet principal de champagne castle à 3377 mètres. On fait une petite boucle par les crêtes en face, du coté du Lesoto, la vue est vaste. 

Des falaises immenses marquent la limite du Drakensberg.

A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne

Il ne faut pas trop traîner en haut, la route est longue, il nous faut redescendre le "Grey pass", et rejoindre ensuite la Zulu cave où nous allons passer, la nuit....

La vallée est magnifique, la lumière a changé depuis ce matin.
La vallée est magnifique, la lumière a changé depuis ce matin.

La vallée est magnifique, la lumière a changé depuis ce matin.

Après cette longue et pénible descente nous revoilà dans la petite vallée, encore 2 petites heures de marche jusqu'à la grotte, courage... La lumière du soir est splendide, nous baignons dans un vert doré magnifique.

A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne
A l'assaut du chateau de champagne

Reste maintenant à trouver la "Zulu Cave", le chemin n'est pas bien indiqué sur la carte, on tourne un peu mais on finit par le trouver, la fin est en pente douce, nous sommes cernés de petits ruisseaux et cascades, on arrive vers 18 heures, un peu avant la nuit à la Zulu cave, charmante petite grotte cachée dans la végétation.

A l'assaut du chateau de champagne

Le troisième jour, il faut de nouveau partir tôt, la météo annonce des orages vers 15 heures, il faudrait que nous soyons rentrés avant. On est un peu plus rapide ce matin, on démarre à 6 heures 15. Les nuages sont vite de retour, il fait froid et humide, les chaussures trempées à force de marcher dans l'herbe mouillée. Pas facile aussi de se repérer dans ce brouillard opaque, on se perd un peu, mais on retrouve vite notre chemin....

Le temps se couvre vite dans la matinée.
Le temps se couvre vite dans la matinée.

Le temps se couvre vite dans la matinée.

On arrive un peu par hasard à la "stable cave", grande cavité dans la roche, on y fait une petite pause, on grignote nos derniers morceaux de pain et de fromage, on a prévu un peu léger.

La vaste stable cave.
La vaste stable cave.

La vaste stable cave.

Ensuite c'est la redescente vers la plaine sud africaine, on retrouve déjà un paysage de savane, très joli avec un relief tout en rondeur.

A l'assaut du chateau de champagne

La descente est longue, plus que prévue, et déjà les coups de tonnerre se font entendre au loin, on marche vite décidément. Nous sommes presque arrivés, mais presque seulement quand l'orage est sur nous. Ce n'est pas trop long, on est abrité par la forêt, ça pète de partout pendant une bonne demi heure, et ça s'éloigne enfin, le soleil finit même par pointé son nez pour les 2 derniers kilomètres. On arrive enfin au "Dragon's peak", petit centre touristique où affamés, nous dégustons un bon gâteau au chocolat en attendant Karl.

Commenter cet article

Michelle 25/12/2016 13:17

Quelles belles photos ! Votre récit me fait voyager... Je vous embrasse !