Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En hommage à mon père Olivier et mon grand père "Jeannot" Martin: Enfance à Rufisque, épisode 1.

Publié le par LiLi

Militaires de rufisque, vision d'artiste.

Militaires de rufisque, vision d'artiste.

Voici un épisode important de l'histoire de ma famille, car c'est ici, au Sénégal, que mon père est né et a grandi durant six ans de sa vie. Mon grand père, Jean Martin dit "Jeannot", était militaire et  fut muté au camp Marchand de Rufisque !

Avec nos deux guides, les incontournables Djiby, nous sommes d'abord allés visités l'hôpital militaire de Dakar et sa maternité, où est né mon père.

4 joyeux lurons en visite à l'hopital militaire principal de Dakar.
4 joyeux lurons en visite à l'hopital militaire principal de Dakar.
4 joyeux lurons en visite à l'hopital militaire principal de Dakar.
4 joyeux lurons en visite à l'hopital militaire principal de Dakar.

4 joyeux lurons en visite à l'hopital militaire principal de Dakar.

Mon grand père, Jean Martin dit "Jeannot", était militaire et  fut muté au camp Marchand de Rufisque !

Par deux fois, j'ai sillonné les rues de Rufisque à la recherche du passé. Seulement il n'en reste plus grand chose! Le camp militaire Marchand n'est plus en activité, beaucoup de maisons coloniales sont actuellement détruites autant celle de plein-pied et les fameuses à étages souvent réservées au généraux. Tout le reste de l'ancien camp est, comme vous pourrez le voir, un quartier populaire avec des maisons plus basiques bâties de parpaings.

Actuellement il ne reste plus que le camp Moussa Dioum en activité, ce fut difficile d'entrer dedans. J'ai dû insister pour rentrer, le colonel à dû se lever de sa sieste et ne m'a fait visiter qu'une partie, il n'était pas très content car je prenais des photos! En plus je suis tombé dans un caniveau profond, et me suis légèrement blessée, il était gêné, ça l'a énervé!!! C'était le week-end et il m'a dit qu'en semaine son supérieur accepterait une visite plus approfondie! Les maisons y sont anciennes mais moins typiquement coloniales, elles sont basses avec un toit de tuiles. Quelques unes ont été détruites

Plus récemment, à notre escale en France (!!!!!!!!) j'eus l'occasion de voir mon grand père Jeannot que je n'avais pas revu depuis 8 ans! Il est aujourd'hui bien malade, je regrette de ne pas être allé le voir plus tôt.

Mon grand père Jeannot, avec sa femme Linh et moi.
Mon grand père Jeannot, avec sa femme Linh et moi.
Mon grand père Jeannot, avec sa femme Linh et moi.

Mon grand père Jeannot, avec sa femme Linh et moi.

Les fameuses maisons coloniales des généraux transformées en écoles coraniques ou en habitationss
Les fameuses maisons coloniales des généraux transformées en écoles coraniques ou en habitationss
Les fameuses maisons coloniales des généraux transformées en écoles coraniques ou en habitationss
Les fameuses maisons coloniales des généraux transformées en écoles coraniques ou en habitationss

Les fameuses maisons coloniales des généraux transformées en écoles coraniques ou en habitationss

Autres anciennes et moins anciennes batisses du quartier
Autres anciennes et moins anciennes batisses du quartierAutres anciennes et moins anciennes batisses du quartier
Autres anciennes et moins anciennes batisses du quartierAutres anciennes et moins anciennes batisses du quartier

Autres anciennes et moins anciennes batisses du quartier

Quelques visages croisés, nous offrant leur plus beaux sourires
Quelques visages croisés, nous offrant leur plus beaux sourires
Quelques visages croisés, nous offrant leur plus beaux sourires
Quelques visages croisés, nous offrant leur plus beaux sourires
Quelques visages croisés, nous offrant leur plus beaux sourires
Quelques visages croisés, nous offrant leur plus beaux sourires

Quelques visages croisés, nous offrant leur plus beaux sourires

Enfants de Rufisque

Enfants de Rufisque

Le Camp Moussa Dioum de Rufisque est toujours en activité (je ne savais pas, à ce moment là quel était le camp de mon grand-père, je visitais les deux)
Le Camp Moussa Dioum de Rufisque est toujours en activité (je ne savais pas, à ce moment là quel était le camp de mon grand-père, je visitais les deux)
Le Camp Moussa Dioum de Rufisque est toujours en activité (je ne savais pas, à ce moment là quel était le camp de mon grand-père, je visitais les deux)
Le Camp Moussa Dioum de Rufisque est toujours en activité (je ne savais pas, à ce moment là quel était le camp de mon grand-père, je visitais les deux)

Le Camp Moussa Dioum de Rufisque est toujours en activité (je ne savais pas, à ce moment là quel était le camp de mon grand-père, je visitais les deux)

Rue principale au centre de Rufisque
Rue principale au centre de Rufisque
Rue principale au centre de Rufisque
Rue principale au centre de Rufisque

Rue principale au centre de Rufisque

Hotel de ville de Rufisque
Hotel de ville de Rufisque

Hotel de ville de Rufisque

Nous croîsames une procession pour une fête religieuse Musulmane.
Nous croîsames une procession pour une fête religieuse Musulmane.

Nous croîsames une procession pour une fête religieuse Musulmane.

On peut voir un vestige, l'écran d'un des deux cinémas de Rufisque à ses heures de gloire (années 70) !

On peut voir un vestige, l'écran d'un des deux cinémas de Rufisque à ses heures de gloire (années 70) !

Voici une autre maison de capitaines.
Voici une autre maison de capitaines.

Voici une autre maison de capitaines.

La première visite à Rufisque, j'étais accompagnée de David. Mais, je n'étais, au fond, pas totalement satisfaite, je fus amenée à y retourner une seconde fois.....

Commenter cet article

Michelle Morin 03/03/2017 06:55

Oh Aurélie ! Au voyage dans l'espace s'ajoute le voyage dans le temps...