Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Retour sur Rufisque, Entre passé et présent.

Publié le par LiLi

En hommage à mon père Olivier et mon grand père "Jeannot" Martin:

Enfance à Rufisque. Episode II.

 

Un beau matin, j'ai eu une profonde envie de retourner à Rufisque!

J'avais la sensation de n'être pas allée au bout de mon exploration et de n'avoir pas avoir trouvé plus d'informations sur l'ambiance dans lequel mon père et ses parents ont vécu!

Rufisque était très vivante dans les années 70, aujourd'hui sa vie culturelle se meurt. Elle est délaissée.

Quelques oeuvres créatives sur la place Gabar, ou bien parfois cachées dans de petites ruelles...
Quelques oeuvres créatives sur la place Gabar, ou bien parfois cachées dans de petites ruelles...

Quelques oeuvres créatives sur la place Gabar, ou bien parfois cachées dans de petites ruelles...

Sur cette même place Gabar, il y a la prison des femmes.

Place Gabar, du nom du premier maire au temps des colons.

Place Gabar, du nom du premier maire au temps des colons.

     Le "Maison d'arrêt et de correction des femmes de Rufisque" m'impressionne, on m'interdit de prendre des photos mais celle-ci a réussi à se faufiler. C'est aussi l'ancien commissariat de police.
     Le "Maison d'arrêt et de correction des femmes de Rufisque" m'impressionne, on m'interdit de prendre des photos mais celle-ci a réussi à se faufiler. C'est aussi l'ancien commissariat de police.

Le "Maison d'arrêt et de correction des femmes de Rufisque" m'impressionne, on m'interdit de prendre des photos mais celle-ci a réussi à se faufiler. C'est aussi l'ancien commissariat de police.

Interpellée par les cris d'enfants sortis d'un porche, je commence donc par une école, qui me semble être bâtie à l'époque coloniale !

 

Ecole Matar Seck, construite en 1918.  j'y rencontre Moctar qui fait parti des responsables de l'école!

Ecole Matar Seck construite en 1918, j'y rencontre Moctar qui fait parti des responsables de l'école!
Ecole Matar Seck construite en 1918, j'y rencontre Moctar qui fait parti des responsables de l'école!
Ecole Matar Seck construite en 1918, j'y rencontre Moctar qui fait parti des responsables de l'école!

Ecole Matar Seck construite en 1918, j'y rencontre Moctar qui fait parti des responsables de l'école!

Différentes écoles.
Différentes écoles.

Différentes écoles.

Je rencontrais Moctar né en 1956. Il a quasiment l'âge de mon père et vivait à Rufisque déjà à la même période que lui.

 

Il fait parti des responsables de cette école:

 

"Bonjour je suis le président des parents d'élèves et président du comité de gestion de l'école Matar Seck, (créée en 1918, le 1er directeur était M. Vidal ), et de l'union des comités de gestion des écoles de Rufisque. Mon travail consiste à aider les enfants à mieux comprendre et connaître leurs droits à l'école, il consiste aussi à aider les élèves issus des parents pauvres qui ne mangent qu'une une fois par jour et les aider à obtenir les pièces d'état civil "

 

Moctar aime Rufisque et se propose de me faire visiter tout un tas de petits recoins inconnus! Je me régale.

Il me raconte tout ce qu'il sait, mais malheureusement je ne me souviens pas de tout!

 

Moctar mon guide, passioné de son quartier ...

Moctar mon guide, passioné de son quartier ...

Nous passons tout d'abord par les quartiers industriels, dont les grosses usines d'huile d'arachides. Certaines d'entre elles sont transformées en garages automobiles ou autre...

Les industries telles que les usines d' huile d'arachides.
Les industries telles que les usines d' huile d'arachides.
Les industries telles que les usines d' huile d'arachides.
Les industries telles que les usines d' huile d'arachides.

Les industries telles que les usines d' huile d'arachides.

Vers le port...

Juste derrière les usines d'huile, au bord de la mer, il y a des traces du colonialisme. Le port emporté et le nouveau port en projet pour un transport en commun fluviale de la ville !
Juste derrière les usines d'huile, au bord de la mer, il y a des traces du colonialisme. Le port emporté et le nouveau port en projet pour un transport en commun fluviale de la ville !

Juste derrière les usines d'huile, au bord de la mer, il y a des traces du colonialisme. Le port emporté et le nouveau port en projet pour un transport en commun fluviale de la ville !

Il me parle aussi de la Sococim qui est un très gros producteur de ciment depuis 1948, ( 500 employés, sans compter les 1600 courtiers).

 

Il y a aussi la Simpa qui fabrique et recycle les déchets plastiques. Elle les met dans des bouteilles plastiques, elles-même à recycler. Ne sachant où les stocker, elle permet de les utiliser dans la construction de bâtiments bétonnés par exemple, me raconte Moctar.

La Sococim

La Sococim

Puis quelques administrations et services publics actuels ainsi que ceux qui ne sont plus en activité à l'heure actuelle.

Administrations d'hier et d'aujourd'hui...
Administrations d'hier et d'aujourd'hui...
Administrations d'hier et d'aujourd'hui...
Administrations d'hier et d'aujourd'hui...
Administrations d'hier et d'aujourd'hui...

Administrations d'hier et d'aujourd'hui...

Palais de justice de Rufisque.

Palais de justice de Rufisque.

Au beau milieu de ce quartier bel et bien citadin, il y un champ de course, un terrain vague sablonneux où, chaque année, des propriétaires de jeunes chevaux à peine débourrés, se lancent le défit d'être celui qui tombera le dernier !

Il y a aussi des champs de salades que les femmes cultivent et ont la fierté de nous présenter.

Quelques femmes me demandent de les photographier, ainsi que leurs plantations.
Quelques femmes me demandent de les photographier, ainsi que leurs plantations.
Quelques femmes me demandent de les photographier, ainsi que leurs plantations.

Quelques femmes me demandent de les photographier, ainsi que leurs plantations.

Leurs enfants nous accompagnent jusqu'au cimetière militaire.

 

Regard sur l'époque de Jeannot, mon grand père militaire qui nous a quitté au matin du 12 février 2017.

J'ai eu de la chance de le voir le 3 janvier et que nous soyons bloqués encore jusqu'à présent pour partager quelques courts beaux moments ensemble.

Il m'a dit: "c'est très bien ce voyage que vous faites, mon petit!"

Et oui Jeannot je t'emmène avec moi ! Désormais, c'est plus facile  et puis je ne te promets rien, mais je vais essayer de marcher sur tes pas en Chine et au Vietnam...

 

 

En mémoire de l'univers militaire de Jeannot.
En mémoire de l'univers militaire de Jeannot.
En mémoire de l'univers militaire de Jeannot.
En mémoire de l'univers militaire de Jeannot.
En mémoire de l'univers militaire de Jeannot.
En mémoire de l'univers militaire de Jeannot.

En mémoire de l'univers militaire de Jeannot.

Sur les marches du monument aux morts.

Sur les marches du monument aux morts.

Et voilà "Jeannot", ou plutôt Jean Martin, mon cher papy militaire.

Et voilà "Jeannot", ou plutôt Jean Martin, mon cher papy militaire.

Jeannot

Jeannot

Mais qu'est-ce en plein milieu des habitations?... D'anciens bunkers montent encore la garde... Pour les chêvres peut-être...
Mais qu'est-ce en plein milieu des habitations?... D'anciens bunkers montent encore la garde... Pour les chêvres peut-être...

Mais qu'est-ce en plein milieu des habitations?... D'anciens bunkers montent encore la garde... Pour les chêvres peut-être...

J'ai dû croiser une église et dix mosquées plus ou moins grandes dont une, importante. Ici au Sénégal comme dans beaucoup d'autre pays, c'est un islam modéré, ouvert et respectueux de la diversité.

Où les cultures et les religions se rencontrent..
Où les cultures et les religions se rencontrent..
Où les cultures et les religions se rencontrent..
Où les cultures et les religions se rencontrent..

Où les cultures et les religions se rencontrent..

En blanc c'est, Cheick amadou bamba chef religieux fondateur du mouridisme. A sa gauche, en noire voici son disciple qui s'appelle Mame Cheick Ibra Fall c'est le marabout des baye fall. "Toute leur affaire, c'est le travail " me dit Moctar.
En blanc c'est, Cheick amadou bamba chef religieux fondateur du mouridisme. A sa gauche, en noire voici son disciple qui s'appelle Mame Cheick Ibra Fall c'est le marabout des baye fall. "Toute leur affaire, c'est le travail " me dit Moctar.

En blanc c'est, Cheick amadou bamba chef religieux fondateur du mouridisme. A sa gauche, en noire voici son disciple qui s'appelle Mame Cheick Ibra Fall c'est le marabout des baye fall. "Toute leur affaire, c'est le travail " me dit Moctar.

Il est courant de trouver une théière en plastique posée sur le bord d'un bassin prévu pour faire les ablutions avant la prière quotidienne musulmane...

Il est courant de trouver une théière en plastique posée sur le bord d'un bassin prévu pour faire les ablutions avant la prière quotidienne musulmane...

Moctar me fait visiter sa rue et sa maison familiale.

Moctar m'emmène dans son quartier ainsi que chez lui, dans sa famille, il y a des militaires.
Moctar m'emmène dans son quartier ainsi que chez lui, dans sa famille, il y a des militaires.
Moctar m'emmène dans son quartier ainsi que chez lui, dans sa famille, il y a des militaires.
Moctar m'emmène dans son quartier ainsi que chez lui, dans sa famille, il y a des militaires.

Moctar m'emmène dans son quartier ainsi que chez lui, dans sa famille, il y a des militaires.

Et encore ces quelques vestiges d'un temps révolu.

Maisons coloniales, vestige d'un passé révolu.
Maisons coloniales, vestige d'un passé révolu.
Maisons coloniales, vestige d'un passé révolu.
Maisons coloniales, vestige d'un passé révolu.
Maisons coloniales, vestige d'un passé révolu.
Maisons coloniales, vestige d'un passé révolu.
Maisons coloniales, vestige d'un passé révolu.
Maisons coloniales, vestige d'un passé révolu.
Maisons coloniales, vestige d'un passé révolu.
Maisons coloniales, vestige d'un passé révolu.
Maisons coloniales, vestige d'un passé révolu.
Maisons coloniales, vestige d'un passé révolu.

Maisons coloniales, vestige d'un passé révolu.

Voici quelques clichés de ces lieux à cette époque:

Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.
Images du passé.

Images du passé.

Tradition et monde moderne s'entrecroisent...

Le mode de vie traditionnel est encore très présent à nos jours.
Le mode de vie traditionnel est encore très présent à nos jours.Le mode de vie traditionnel est encore très présent à nos jours.
Le mode de vie traditionnel est encore très présent à nos jours.

Le mode de vie traditionnel est encore très présent à nos jours.

L'architecture et le mode de vie d'aujourd'hui.

L'architecture et le mode de vie d'aujourd'hui,
L'architecture et le mode de vie d'aujourd'hui,
L'architecture et le mode de vie d'aujourd'hui,
L'architecture et le mode de vie d'aujourd'hui,

L'architecture et le mode de vie d'aujourd'hui,

Il y a trois cinémas, inactifs actuellement, à Rufisque, dont un, le Vox qui a conservé  ses gradins et sa billetterie.

 

Les deux autres sont le Rex, qui est transformé en hôtel et le Rivoli à Keury Souf, (voir la photos de l'écran de celui-ci au mur d'une maison dans l'article précédent sur Rufisque).

Le Vox ancien cinéma avec ses gradins, il reste même la billeterie!
Le Vox ancien cinéma avec ses gradins, il reste même la billeterie!
Le Vox ancien cinéma avec ses gradins, il reste même la billeterie!
Le Vox ancien cinéma avec ses gradins, il reste même la billeterie!

Le Vox ancien cinéma avec ses gradins, il reste même la billeterie!

 Adieu Rufisque! J'emporte avec moi ce souvenir d'un passé révolu...

 

En guise d'adieu à Rufisque une femme m'accoste au moment de prendre le bus afin de me vendre ses chewing-gums !

En guise d'adieu à Rufisque une femme m'accoste au moment de prendre le bus afin de me vendre ses chewing-gums !

Commenter cet article