Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Passage en France, plus long que prévu...

Publié le par Dahouda et un petit peu Lili

Nous prenons donc l'avion dans la nuit du 20 décembre de Dakar et arrivons le 21 au matin vers 10 heure à Marseille. Quelques heures de stop, et nous voilà bientôt au Grau du Roi pour rencontrer Dominique et Sylvie et découvrir leurs bateaux, Bilbo, et la jonque, et Poupas...

Domi et Sylvie, ne sont ils pas beaux nos capitaines...Domi et Sylvie, ne sont ils pas beaux nos capitaines...

Domi et Sylvie, ne sont ils pas beaux nos capitaines...

La jonque Bilbo et Poupas, les deux bateaux...

La jonque Bilbo et Poupas, les deux bateaux...

L'un des deux bateaux, le Bilbo, est une magnifique jonque chinoise, tout en bois, en Tec, elle pèse plus de 30 tonnes, pour une longueur de coque de 15 mètres et de près de 20 mètres au total. Le Poupas quand à lui est un voilier moderne monocoque d'environ 10 mètres. Sylvie et Dominique se sont rencontrés il y a 4 ans. Ils possédaient déjà chacun leur propre bateau. Nous partirons donc à deux équipages.

Le départ était initialement prévu pour le 10 Janvier, mais une série de contretemps et une météo méditerranéenne exécrable a retardé le départ. Nous devrions partir finalement le mardi 14 mars si tout va bien...Direction la Martinique...

Mais reprenons, nous avons donc passé deux nuits sur le bateau pour faire plus ample connaissance avec nos deux capitaines, puis avons migré, le 23 décembre, au matin tous ensemble vers le nord-ouest pour les fêtes de Noël.

Dominique et Sylvie partaient justement en Vendée pour passer Noël en famille. On s'est bien serré dans la petite voiture. Ils nous déposent finalement à la Roche sur Yon, où un covoiturage nous attends. On arrive finalement vers 21 heure trente à Saint Brévin chez mes parents.

Evidement nous avions gardé tout cela secret, pour faire la surprise. On a même improvisé des déguisements pour faire durer le plaisir, mais mes parents, trop perspicaces nous ont de suite reconnu. C'était marrant quand même. En tout cas une belle surprise. Ils nous croyaient au Sénégal.

Salut à vous Robert et Maria

Ma grand mère, mon papa et ma maman.
Ma grand mère, mon papa et ma maman.
Ma grand mère, mon papa et ma maman.

Ma grand mère, mon papa et ma maman.

Couché de soleil près de Pornic...

Couché de soleil près de Pornic...

Aurélie est partie le lendemain (24) en covoiturage à Paris pour passer Noël en famille chez sa sœur. Et Là-bas de même, c'est la surprise, Aurélie peaufine son déguisement et sa marche. Elle se fait passer pour une Sénégalaise peul, mais Géraldine la prend pour une réfugiée Syrienne qui sonne le soir de Noël.

(Lili prend la plume)

Ensuite j'ai essayé de faire une surprise à ma tante, mais les surprises ne plaisent pas toujours à tout le monde!!

Et enfin à mon père, mais il y a eu des fuites et ce n'était plus une surprise...

Tant pis, je le vois, le soir du 31 décembre dans un bar en face de l'opéra bastille où il travaillait au plateau, ce soir là. On y appela mon grand père et fixa un RDV. Cela faisait huit ans que je ne l'avais pas vu ni entendu au téléphone.

Ensuite grâce à un certain culot je réussit à rejoindre mon père sur le plateau où il fût très surpris. Grace à l'un de ces collègue, je pus monter dans l'une des deux tours et admirer le beau lac des cygnes à la meilleur place qui soit !

C'était la dernière, avec en plus la nomination d'une très grande danseuse étoile, quelle prestation! Léonore Baulac nommée, samedi 31 décembre au soir, danseuse étoile du ballet de l’Opéra national de Paris à l’issue de la représentation du Lac des cygnes à Bastille, où elle interprétait le rôle principal féminin, le double personnage de la blanche Odette et de la noire Odile.

C'était juste sublime! Les larmes au bord des yeux, j'étais si proche, à quelques trois mètre des danseurs!

Léonore Baulac nommée danseuse étoile de l’Opéra de Paris.
Léonore Baulac nommée danseuse étoile de l’Opéra de Paris.
Léonore Baulac nommée danseuse étoile de l’Opéra de Paris.
Léonore Baulac nommée danseuse étoile de l’Opéra de Paris.

Léonore Baulac nommée danseuse étoile de l’Opéra de Paris.

Gégé et Lili
Gégé et Lili

Gégé et Lili

Après les fêtes, on reste un peu chacun de notre coté en famille puis je rejoins Aurélie à Paris le 03 Janvier au soir, on se tient près pour le départ, qui devait avoir lieu autour du 10 janvier...

(Parenthèse Lili)

En attendant, j'ai eu le temps de visiter le musée du quai Branly au sujet des cultures du monde, avec ma maman. J'ai revu ma cousine Sophia.

Je passe aussi du temps avec mes neveux et nièces dès que possible, tel que la visite de la maison de Victor Hugo avec Typhaine, le musée de la Vie romantique et le musée Cernuschi qui est un musée des arts de l'Asie. On s'est aussi beaucoup amusé tous ensemble à la piscine.

J'ai revu mon oncle Bernard, mes amis Sam et Marilène, ainsi que mes anciennes clientes et amies Anne et Colette, ainsi que Philippe, mon maître de canne française   pas vu depuis 15 ans. Dur les combats de canne après tant de temps !! Vous voulez essayer, voici son site :  http://la-rose-couverte.over-blog.com/

A coté de l'église Notre Dame des Victoires, avec mon tonton Bernard, au restaurant "Le Bougainville"  avec Danièle qui y travaille et nous accueille chaleureusement..
A coté de l'église Notre Dame des Victoires, avec mon tonton Bernard, au restaurant "Le Bougainville"  avec Danièle qui y travaille et nous accueille chaleureusement..
A coté de l'église Notre Dame des Victoires, avec mon tonton Bernard, au restaurant "Le Bougainville"  avec Danièle qui y travaille et nous accueille chaleureusement..
A coté de l'église Notre Dame des Victoires, avec mon tonton Bernard, au restaurant "Le Bougainville"  avec Danièle qui y travaille et nous accueille chaleureusement..

A coté de l'église Notre Dame des Victoires, avec mon tonton Bernard, au restaurant "Le Bougainville" avec Danièle qui y travaille et nous accueille chaleureusement..

Des amies de mon oncle, Stéphanie et Evelyne qui nous suivent sur le blog.

Des amies de mon oncle, Stéphanie et Evelyne qui nous suivent sur le blog.

On a quelques jours pour passer voir mon frère dans l'Aude et les amis en Ariège. De Paris, on descend en stop le 06 janvier. On arrive à Couiza assez tard le soir, Ben est venu nous chercher à Carcassonne. Je vois pour la première fois sa petite fille, Mahalia qui est née le 29 avril. Je suis donc tonton. Elle est super mignonne et pleine de vie, très expressive et enjouée. Mon frère est très heureux d'être papa.

Ben avec Lucie, Mahalia, et Maël.
Ben avec Lucie, Mahalia, et Maël.
Ben avec Lucie, Mahalia, et Maël.

Ben avec Lucie, Mahalia, et Maël.

J'ai aussi le plaisir de revoir une fidèle compagnonne, la chienne de Ben, Damabia que j'aime beaucoup. Elle a 13 ans. Son nom signifie fontaine de sagesse.

Dama

Dama

A Couiza, on revoit aussi notre cher ami Philippe, qui vend mes produits sur son stand de marché à Espéraza, pour nous soutenir dans notre voyage. Il cueille et vend des plantes médicinales, des teintures, et autres macérats. Il cueille les plantes et fait tout lui-même, il organise aussi des stages de découvertes des plantes médicinales. Voici l'adresse de son site internet : http://www.plantalarose.com/.

Philippe Manzaneda et son herboristerie, "Plantalarose"
Philippe Manzaneda et son herboristerie, "Plantalarose"

Philippe Manzaneda et son herboristerie, "Plantalarose"

Nous restons quelques jours, nous rencontrons aussi Julian, un dessinateur qui vend des huitres sur les marchés, puis nous partons en Ariège pour revoir les amis. Mon frère Benjamin nous prête sa voiture pour une semaine, ça nous dépanne vraiment bien. Merci brother.

Nous sommes d'abord accueillis par nos amis Véronique et Julien et leurs cinq enfants qui nous logent une petite semaine. C'était vraiment chouette de se revoir.

On revoie aussi Cindy, Jean Tabanou et notre bon vieil ami Sam. Lili qui court partout voit aussi Momo, Marie et Vincent, Jules et Perrine et Stéphane. Clein d'oeil à vous les amis.

Puis les amis de Carraybat, le petit hameau au dessus de Foix, que nous habitions avant de partir.

Eloïse et son petit bébé Livio, et Roland derrière. Le papa Manu est déjà parti bosser à la ressourcerie de foix avec Lucie, la compagne de Roland.

Eloïse et son petit bébé Livio, et Roland derrière. Le papa Manu est déjà parti bosser à la ressourcerie de foix avec Lucie, la compagne de Roland.

Sylvie notre ex-voisine de Carraybat, sur la photo il manque Laurence qui travaillait à ce moment là !.

Sylvie notre ex-voisine de Carraybat, sur la photo il manque Laurence qui travaillait à ce moment là !.

Aurélie et sa pote Julie à côté de sa nouvelle création en terre !!

Aurélie et sa pote Julie à côté de sa nouvelle création en terre !!

On participe aussi à l'atelier Théâtre de notre ami Olivier, pour une séance de photo expérimentale, très intéressante.

Séance de théâtre avec Olivier, ce soir c'est photos expérimentales.
Séance de théâtre avec Olivier, ce soir c'est photos expérimentales.Séance de théâtre avec Olivier, ce soir c'est photos expérimentales.Séance de théâtre avec Olivier, ce soir c'est photos expérimentales.
Séance de théâtre avec Olivier, ce soir c'est photos expérimentales.Séance de théâtre avec Olivier, ce soir c'est photos expérimentales.

Séance de théâtre avec Olivier, ce soir c'est photos expérimentales.

(Lili)

Je suis allée à la messe du soir de l'église Saint Volusien rendre visite aux amis qui nous ont soutenus avant le départ. Ce soir là, il y avait un mariage. J'ai pu donner des nouvelles de notre voyage au micro devant toute l'assemblée.

On renoue, pour un soir, avec les "soirées jeux" chez Niels et Caro.

Soirée jeu chez Niels et Caro à Varilhes.Soirée jeu chez Niels et Caro à Varilhes.

Soirée jeu chez Niels et Caro à Varilhes.

Caro est instit, elle nous propose dans la foulée une intervention dans deux classes de son école primaire à Saverdun.

Le lendemain nous sommes au rendez-vous, nous présentons quelques films du Kenya, et les élèves sont ravis de découvrir les enfants de la Timbwani baptist school, et de l'orphelinat de Likoni. Ils ont beaucoup de questions et on prend le temps qu'il faut pour y répondre.

Cet échange était vraiment chouette, merci les enfants...

Présentation du voyage à l'école primaire de Saverdun.

Aurélie appréhendait beaucoup se retour en France. Dégoutée qu'elle était de son beau pays et des ses habitants. Mais l'accueil chaleureux que nous avons reçu durant cette semaine nous fait chaud au cœur.

En Ariège, on reste en contact avec Dominique et Sylvie, pour la date de départ et on se tient près à rappliquer au Grau du roi. Mais là-bas, il y a beaucoup de contretemps, et plus on s'approche de la date de départ, plus celle-ci recule...

Nous quittons l'Ariège pour Villeneuve les Maguelone, juste à coté du Grau du roi, où des amis nous accueillent aimablement. Nous arrivons le 24 Janvier, le départ à été reculé au début Février, nous sommes donc là pour une semaine, dix jours tout au plus.

En fait, on y est toujours, et le départ ne se fera sans doute pas avant mardi 14 Mars. Attention la saison des cyclones commence en juin, il ne faut pas trop trainer quand même!

Durant tout ce temps on se ballade pas mal, il y a beaucoup de Flamands roses, sur les grands étangs salés qui bordent la méditerranée. C'est très beau, beaucoup d'autres oiseaux aussi, et une vieille cathédrale romane sur une presqu'île très jolie, avec de belles vignes bio, submergées de fleurs. Ce sont les compagnons de Maguelone qui entretiennent et prennent soin de ce très beau lieu.

Villeneuve les Maguelones, ses vignes et sa cathédrale romane.
Villeneuve les Maguelones, ses vignes et sa cathédrale romane.
Villeneuve les Maguelones, ses vignes et sa cathédrale romane.
Villeneuve les Maguelones, ses vignes et sa cathédrale romane.
Villeneuve les Maguelones, ses vignes et sa cathédrale romane.

Villeneuve les Maguelones, ses vignes et sa cathédrale romane.

On aura pu faire de magnifiques photos d'oiseaux, qui jouent dans le vent à quelques mètres de nous.

Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.
Petite séance diapos, bleu blanc rose.

Petite séance diapos, bleu blanc rose.

Durant ce long temps d'attente, Aurélie apprend que son grand père est mourant, hospitalisé à Paris. Elle remonte  pour le voir. Durant toute la semaine elle le visite chaque jour de long moment.

Je rejoint Aurélie quelques jours plus tard, pour faire la connaissance de son grand père qui n'est pas au mieux. Son état est stationnaire et on finit par redescendre à Villeneuve. Mais deux jours après ce retour, Aurélie apprend le décès de son grand père Jeannot. Elle repart une fois de plus pour assister aux funérailles.

A la mémoire de Jeannot !

A la mémoire de Jeannot !

Elle revient ensuite à Villeneuve et depuis nous attendons sagement le moment de partir, on ronge notre frein...

(Lili reprend la plume pour finir)

Du coup on aura revu Frédérique et Joséphine qui vivent à Sête et sont mes amis! Avec Frédérique, je volais en ULM à l'époque. Joséphine est thérapeute et a beaucoup de connaissances. Ainsi que Sylvain, depuis, pas vu depuis six ans!

On aura aussi fait de nouvelles connaissances, avec qui on vit ici, depuis un mois et demi, et que l'on remercie tels que Nathalie et Brigitte, nos colocataires, et Arnaud et Stéphanie, nos hôtes que l'on a rencontré grâce à notre ami pilote Henry qui est à la tête d'Aéropartage, Stéphanie est l'une de ses filles !

Commenter cet article